Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aldous Harding est un mélange entre pj harvey et kate bush entre le gothique et la folie son visage émerge de la pénombre d'un air de défi pour bien cerner le personnage je vous propose deux vidéo l'une poignante l'autre rigolote voici Blend et sweel does the skull bienvenue chez les grandes !

Publié le par cdingue.over-blog.com

 Aldous Harding est la vraie sensation de cet été. En prélude à Party, l

 Cette jeune Néo-Zélandaise aujourd'hui globe-trotteuse a manifestement des pouvoirs. Elle nous disait aimer le son de sa voix. C'est alors d'un amour peu banal et tourmenté. Miss Harding est d'ailleurs habitée par plusieurs voix, qu'elle libère selon l'humeur de la chanson, parfois deux dans la même.

Une force inouïe qu'elle se permet de pousser à son point limite d'agacement, comme sur Party. Elle peut hululer aigu comme imitant Kate Bush, réveiller l'écho limpide des premiers Joni Mitchell ou trouver une âpreté bluesy. Aldous Harding a une grâce de son temps tout en lui échappant avec obstination. Sur le fil de structures minimales, on dirait qu'elle s'aventure à chaque fois comme si elle ne savait pas ce qui allait se passer.

John Parish, avec qui elle a enregistré l'album à Bristol, donne au son profondeur et détails ­— piano liquide et écume de saxo sur Imagining my man.

Ailleurs c'est une guitare seule qui laisse en relief ou en suspension ces vocalises à fleur de nerf. Au calme inquiétant de I'm so sorry succède l'orage contenu du terrible Horizon. Chacune de ces neuf chansons célestes ou damnées laissera tôt ou tard son empreinte. Ce disque intranquille vivra longtemps.

 voici donc l'album party  Aldous Harding  Blend et swell does the skull

biz chris !