Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Jil is lucky , la chance lui a sourit a Jil grace a son talent et l'agilité de ses mots , ce garçon a fait desa vie et de son disque un roman voilà l'album "Manon" et "de la bouche à la taille" tout est bon !

Publié le par chrisdups.over-blog.com

Jil is lucky , la chance lui a sourit  a Jil grace a son talent et l'agilité de ses mots , ce garçon a fait desa vie et de son disque un roman voilà  l'album "Manon" et "de la bouche à la taille" tout est bon  !

Jil is Lucky, vous connaissez?

Jil propose un subtil mélange entre musique folk et rock !
Un tremplin de taille pour ce jeune artiste authentique à l'exotisme bien dosé.

Manon, le court métrage en 360° qui accompagne l’album de Jil Is Lucky, du même nom. On en a fait l’expérience et on t’en parle de suite.
Alors voilà, Manon elle est jeune, belle et djette. Le monde de la nuit elle le connait et même très bien. Jil la rencontre et son coeur s’emballe, il défaille… il est amoureux. La romance commence mais, on le voit, c’est assez… particulier. Les nuits parisiennes sont la toile de font de cette aventure chaotique. Les onze titres fonctionnent en rétrospective sur cette histoire d’amour qui finit mal, évidemment.
8 Bits A Mort: la rencontre… Une Lumière Orange: la découverte l’un de l’autre… Et ainsi de suite jusqu’à la fin. Musicalement on découvre des sons tirés de Game Boy, de Sega MasterSystem, d’un ordi Commodore, ajoutés à la précision et la grandeur des cordes et cuivres. Superbe. On s’envole avec Jil dans cet univers qui sent la fumée de cigarette et le mystère… Plus on avance et plus on a le vertige. Et cette histoire d’amour en est pleine, entre attente et sensualité.
Si j’ai cité Gainsbourg plus haut, ce n’est pas au hasard. Jil est un véritable poète qui a su, comme le grand Serge, manié les mots pour en faire une histoire claire, parfois aux images crues, mais toujours avec une très grande finesse. Et quand on le traduit en image, le court-métrage nous offre la même chose. Des couleurs, du contraste, de la volupté et le vertige.

On est véritablement immerger dans l’action, à la place de Jil pour être précis. En cliquant sur l’écran, on tourne et on observe comme lui le fait avec ses mots. Tout colle, mais rien n’est redondant.

Le 360° est excellemment bien pensé: il n’y a pas trop à voir ni pas assez. Même le générique en devient passionnant de la bouche a la taille !

biz chris !