Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Voici la référence du rock indé américain, THE NATIONAL qui grâce à un songwritting soigné et une série d'albums tous aussi parfaits les uns que les autres le dernier et bientôt il sortira juste avant mon exposition a brantome de quoi dormir avant l'ouverture du dortoir en écoutant cette magnifique ritournelle 'Carin at the Liquor Store' !

Publié le par cdingue.over-blog.com

Depuis plusieurs mois, The National tease son retour à coup de singles lâchés sur YouTube : après l’excellent The System Only Dreams In Total Darkness, et le non moins convaincant Guilty Party,

les revoilà avec Carin at the Liquor Store, une balade au piano d’une grande douceur, qui viendra accompagner vos fins de journées estivales avec délicatesse.

Comme à son habitude, la voix de Matt Berninger dirige savamment le titre qui prend encore un peu plus d’intensité accompagné par les images stylisées en négatif du clip, réalisé par Casey Reas, filmé par La Blogothèque et monté par Matthew Miller. Patience, il ne reste plus que quelques semaines avant de retrouver le groupe dans un nouvel album, Sleep Well Beast, prévu pour le 8 septembre prochain.

j'achète ...

biz chris !

 

et en prime guilty party

Voir les commentaires

20 ans après, Tricky retrouve aujourd’hui sur un nouveau titre celle qui fut aussi sa compagne Martina Topley-Bird fut elle la vraie muse - et plus encore – du premier album solo de Tricky sorti en 1995 : Maxinquaye. Le producteur serait-il nostalgique de cette période fondatrice ? écoutons voir ce titre superbe et planant ...

Publié le par cdingue.over-blog.com

Le morceau est issu de Ununiform, le treizième LP du musicien trip hop, qui sortira le 22 septembre prochain sur son propre label, False Idols, via !K7 Music. On retrouve une ancienne proche collaboratrice de Tricky en featuring sur ce single, avec qui il a aussi eu une fille : la chanteuse Martina Topley-Bird, qui était déjà présente sur Maxinquaye, le premier LP du britannique, et avait travaillé avec lui à de nombreuses reprises jusqu’en 2003, pour son album solo Quixotic.

D’autres retrouvailles parsèment Ununiform. Asia Argento, que Tricky a fréquenté pendant un an lorsqu’il vivait à Los Angeles, l’accompagne dans Wait For Signal. Et Francesca Belamonte est elle sur New Stole, une reprise de son morceau Stole, produite par l’artiste trip hop, qui l’a aussi sorti sur son label.


Pochette du disque “Ununiform”

Quatre morceaux avec des rappeurs russes

Ununiform a principalement été composé à Berlin, où Tricky réside depuis trois ans. Quatre de ses treize titres ont cependant été enregistrés à Moscou. L’occasion de réaliser un souhait qui lui était cher, comme il le précise dans un communiqué de presse : “J’écoute du rap russe depuis 20 ans. J’ai toujours voulu un rappeur russe sur un de mes albums.” Au final, ce n’est pas un mais trois artistes locaux qu’il a invité en featuring : Scriptonite, le très populaire Vasiliy Vakulenko, et Smoky Mo.

A lire aussi >> Si vous ne connaissez pas encore le rap russe, préparez-vous à prendre une claque

En juin dernier, Tricky avait déjà révélé le clip du single The Only Way, issu de Ununiform :

Découvrez le tracklisting de Ununiform :

01 – Obia Intro
02 – Same As It Ever Was (feat. Scriptonite)
03 – New Stole (feat. Francesca Belmonte)
04 – Wait For Signal (feat. Asia Argento)
05 – It’s Your Day (feat. Scriptonite)
06 – Blood Of My Blood (feat. Scriptonite)
07 – Dark Days (feat. Mina Rose)
08 – The Only Way
09 – Armor (feat. Terra Lopez)
10 – Doll (feat. Avalon Lurks)
11 – Bang Boogie (feat. Smoky Mo)
12. Running Wild (feat. Mina Rose)
13. When We Die (feat. Martina Topley-Bird)

L’album Ununiform est disponible en pré-commande sur Apple Music.

un grand album en perspective !

biz chris !

 
 

 

Voir les commentaires

An pierlé est sans doute la plus sous estimer des chanteuses, discrète et sans chichi, elle déroule ça carrière avec originalité et une certaine prise de risque, mais la voix est toujours aussi belle et sur cluster nouvelle album le titre the golden dawn prend une belle dimension dis moi AN tu connais kate bush ?

Publié le par cdingue.over-blog.com

An Pierlé sublime l’orgue et dépoussière l’image qu’on a de lui.

La grandeur brutale et la magnificence de l’instrument pousse la chanteuse pop-rock dans ses derniers retranchements vocaux et dans des aigus éclatants.

Après Arches, c’est le deuxième album du triptyque que l’artiste lui consacre.

Une musique passionnée et sensuelle, aux émotions communicatives.

Les voûtes de l’église de l’Abbaye de la Cambre lui constitueront un écrin exceptionnel.

Pour chanter ce cluster et ce morceau superbe golden dawn  !

biz chris 

 

Voir les commentaires

un coup de patte , un coup de griffe, voic! GRIZZLY BEAR le coup de la guitare basse batterie est toujours d'actu , ce groupe prouve avec MOURNING SOUND un album neuf painted ruins ,repeindre en noir le paysage rock 2017 bonne écoute ;.)

Publié le par cdingue.over-blog.com

Sur les trace du ok computer de radiohead ce groupe demeure une valeur sur sur les platines et dans nos oreille le cri de l'ours va résonner encore longtemps un exercice périlleux et aussi gratifiant même si la banquise fond au taquet les GRIZZLY BEAR passeront le réchauffement climatique haut la patte !

griffe et bise a l'oeil !

biz chris !

 

Voir les commentaires

Bon au rayon nouveauté rien d'excitant, donc je vais revenir en arrière avec trois morceaux cultes qui nous ont fait danser, il y a EMINEM COOLIO ET LES FUGEES PUTAIN C'ÉTAIT BON ÇA ! Alors les chanteurs de tout bord essayez de faire mieux ...inspiration quand tu nous tiens ...

Publié le par cdingue.over-blog.com

Ah les belles années avec des raps de qualité ont et loin des voix en AUTOTUNE c'est du brut et c'est mieux ainsi na dans l'ordre EMINEM coolio et THE FUGEES !

biz chris !

 

Voir les commentaires

Elle vient d'Alep en Syrie , BEDOUINE et nous sort son premier album du même nom elle a traversée les océans pour arriver aux usa à LOS ANGELES et voici donc le fruit d'un joli travail folk agrémenté d'une voix magnifique ! a écouter sous la douche !

Publié le par cdingue.over-blog.com

Voila donc cette chanteuse folk sur les traces de Léonard Cohen , sa musique porte les influences américaine  mélancolique, lumineuse, introspective, rafraichissante, de son vrai nom Azniv Korkejian porte en elle un équilibre entre l'orient arabique et le folk  country de l'ouest de usa , donc a écouter en se savonnant avec du savon d'Alep assurément !

biz chris !

 

Voir les commentaires

Vous en avez vu vous aussi des rues méchantes ? et bien J. Bernardt avec Wicked Streets de son vrai nom Jinte Deprez nous présente son projet solo intitulé , Le guitariste/vocaliste de Balthazar nous emmène dans une toute autre direction vers les mechante rues d'ou je vous laisse le découvrir !

Publié le par cdingue.over-blog.com

 Avec une rythmique singulière, mêlant pop fébrile et éclats électro sombres, J.Bernardt dévoile son premier album  "running man"

Que ce soit l'amour de son père pour Kraftwerk ou la sensibilité pop de ses propres découvertes musicales.

Sous des accords ténébreux distillant un groove impétueux marqué par une voix grave dans la lignée de Chet Faker ou Lanks, J.Bernardt mélange les sentiments en des assauts musclés aux assonances sensuelles.
Naviguant en des notes qui offrent un groove lancinant aux consonances poétiques, derrière J.Bernardt se cache l’un des membres de Balthazar, Jinte Deprez, guitariste et chanteur de talent.
Avec une force douce et des teintes soul, lui glisse des arpèges synthétiques ravageurs brodés d’échos incandescents RnB qui happent les coeurs avec une délicatesse brûlante et une finesse exquise, sous des revers de percussions somptueuses. 

biz chris !

 

Voir les commentaires

Sur «A Crow Looked At Me», le huitième album poignant de Mount Eerie, le musicien américain Phil Elverum rend hommage à sa femme, l'artiste Geneviève Castrée, disparue l'été dernier. Mount Eerie: Real Death

Publié le par cdingue.over-blog.com

Le 9 juillet 2016, on apprenait la disparition précoce de Geneviève Castrée Elverum, illustratrice, musicienne sous les noms de Woelv ou Ô Paon et auteure de plusieurs bandes dessinées dont une magnifique autobiographie romancée, Susceptible, éditée en France en 2012 aux éditions l’Apocalypse.

Atteinte d’un cancer inopérable diagnostiqué quelques mois seulement après avoir donné naissance à son premier enfant,

la Québécoise laissait un public et un lectorat de plus en plus dévoués orphelins de sa voix et de son art - dont Marius Chapuis de Libération, qui évoquait dans un article «un goût amer» dans la bouche et le regret de l’avoir découverte trop tard.

 Elverum et Castrée vivaient modestement de leur art, en toute indépendance, tournant parfois ensemble aux Etats-Unis ou en Europe. 

Dommage .. 

biz chris !

 

Voir les commentaires

Voici le futur groupe pop électro qui va cartonner , tel un amour ravagé par la torpeur la vérité c'est que le long de la colonne vertébrale il y a les vertèbres , OTZEKI n'en as pas besoin , leur musique sort du cadre pour exprimer l'amour vrai celui qui tue qui fracasse les colonnes de l'espoir voici TRUE LOVE !

Publié le par cdingue.over-blog.com

A mi-chemin entre Glass Animals et The XX, est le duo Otzeki.

Le groupe est le résultat de la collaboration entre Joel et Mike, deux cousins installés à Londres. L’un au synthé et à l’APC, l’autre au chant, à la guitare et au MPC. En à peine un an d’activité le groupe a réussi à se faire une place sur la vaste scène londonienne ainsi qu’en France, une véritable terre d’accueil pour Otzeki.

En 2016 ils signent sur leur propre label, Discophorus, un EP feutré de quatre titres, Falling Out, un travail qui annonçait déjà des perspectives prometteuses pour le groupe, ainsi que deux morceaux et leurs remix respectifs, Touch et Already Dead.

Une discographie brève au style vaste, la voix de Mike offre en effet des possibilités multiples, propices à la création musicale. Le groupe accentue progressivement une certaine singularité dans sa production sonore. et reviens en 2017 avec True Love juste beau et doux comme un dos abimé par un trop plein d'amour néfaste qui détruit !

biz chris !

 

Voir les commentaires

A écouter d'urgence le nouveau Tricky plus dépouillé que jamais avec ce titre ENORME pour danser le slow The Only Way, il susurre, il murmure, putain come back again come back again !

Publié le par cdingue.over-blog.com

Tricky, le tumultueux, l’enfant terrible du Trip-hop, revient avec un tout nouvel opus intitulé « The only way ». Véritable mise nu, tant orchestrale que vocale, Tricky nous propose une immersion dans une balade mélancolique et lancinante.

Sa voix légèrement éraillée, insistante, s’attarde sur chacune des paroles comme pour en extraire toute l’essence et la puissance. Sa force quasi animale est palpable, et ne lui fait toujours pas défaut.

Maturité ou violence apaisée,  Tricky nous montre un nouveau visage, une nouvelle sensibilité.

Ce morceau enregistré à Moscou fin 2016, est un superbe aperçu du prochain Tricky. Désormais berlinois, gageons que son prochain album regorgera de collaborations et d’inspirations.

Tricky - The Only Way 

biz chris 

 

Voir les commentaires

Parcels des fous de Daft Punk et des Bee Gees, ils sont bon très bon si tu veux groover c'est ici voici MYENEMY pour danser toute la nuit ! !

Publié le par cdingue.over-blog.com

Parcels: Chemises chatoyantes et bonnes mines bronzées de surfeurs, on les jurerait échappés d'une surpat branchée des années 1970. Les cinq chevelus australiens de Parcels se sont exilés il y a trois ans à Berlin. D'après la rumeur, les Daft Punk les auraient récemment invités en studio, séduits par leur mélange de soul blanche, de soft rock et de disco. Sur fond de batterie électronique et de synthés aux sonorités funky, les souriants Océaniens n'inventent rien mais abattent deux cartes maîtresses : la remarquable précision de leur groove et la cohésion de leurs harmonies vocales. Un concert aux allures de feel good movie, ces films aux ficelles un peu grosses et à l'intrigue minimale, mais dont l'optimisme radieux ragaillardit à tous les coups. 

Derrière leur look intrigant et leur apparence de surfeurs dilettantes, passés par des formations metal et folk, ont l’art de façonner un concentré de funk-pop mâtiné de punk groovy et d’electronica cotonneuse. BIZ CHRIS !

 

Voir les commentaires

Aldous Harding est un mélange entre pj harvey et kate bush entre le gothique et la folie son visage émerge de la pénombre d'un air de défi pour bien cerner le personnage je vous propose deux vidéo l'une poignante l'autre rigolote voici Blend et sweel does the skull bienvenue chez les grandes !

Publié le par cdingue.over-blog.com

 Aldous Harding est la vraie sensation de cet été. En prélude à Party, l

 Cette jeune Néo-Zélandaise aujourd'hui globe-trotteuse a manifestement des pouvoirs. Elle nous disait aimer le son de sa voix. C'est alors d'un amour peu banal et tourmenté. Miss Harding est d'ailleurs habitée par plusieurs voix, qu'elle libère selon l'humeur de la chanson, parfois deux dans la même.

Une force inouïe qu'elle se permet de pousser à son point limite d'agacement, comme sur Party. Elle peut hululer aigu comme imitant Kate Bush, réveiller l'écho limpide des premiers Joni Mitchell ou trouver une âpreté bluesy. Aldous Harding a une grâce de son temps tout en lui échappant avec obstination. Sur le fil de structures minimales, on dirait qu'elle s'aventure à chaque fois comme si elle ne savait pas ce qui allait se passer.

John Parish, avec qui elle a enregistré l'album à Bristol, donne au son profondeur et détails ­— piano liquide et écume de saxo sur Imagining my man.

Ailleurs c'est une guitare seule qui laisse en relief ou en suspension ces vocalises à fleur de nerf. Au calme inquiétant de I'm so sorry succède l'orage contenu du terrible Horizon. Chacune de ces neuf chansons célestes ou damnées laissera tôt ou tard son empreinte. Ce disque intranquille vivra longtemps.

 voici donc l'album party  Aldous Harding  Blend et swell does the skull

biz chris !

 

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 200 > >>